Qu’est-ce que la nanoscience et quelles sont ses utilisations ?

La nanoscience s’est surtout développée vers la fin du 20e siècle. Cette branche étudie les matières à l’échelle nanométrique. La nanoscience regroupe la nanochimie, la nanophysique et la nanobiologie. Dans sa méthode, la nanoscience utilise des outils permettant d’analyser les matières à cette échelle. On a ainsi noté un grand développement des outils nanométriques.

La nanoscience et la cancer

La nanotechnologie pourvoit de nombreux avantages dans le secteur médicinal, notamment dans les recherches biomédicales. La nanoscience s’est révélée prometteur au moment où la biologie et la médecine rencontraient certaines contraintes. Parmi les principales utilisations de la nanoscience, on peut citer les diagnostiques préalables de certaines maladies, les fabrications de médicaments et la régénération d’organe déficient. La nanoscience est aussi utilisée dans certains traitements médicaux comme les thérapies anticancéreuses. Elle permet de soigner et de guérir le cancer. Grâce à la nanoscience, il est possible de cibler et de détruire des cellules cancéreuses sans qu’il y ait destruction des tissus sains.

La nanoscience et les implants

Les fabrications d’implants sont aussi des principales utilisations de la nanoscience. C’est, par exemple, le cas des implants oculaires. La nanotechnologie appliquée à la médecine permet de rétablir la vue chez les personnes qui souffrent de lésions de la cornée. On note également des utilisations de la nanoscience dans les neuroprothèses. Pour cela, on connecte un système nanométrique avec les cellules nerveuses. La nanoscience peut aussi être utilisée dans le domaine de la restauration de l’audition. Les scientifiques créent ainsi des implants cochléaires pour remédier à la mauvaise audition.

Le nanomédicament

Le nanomédicament est un résultat de la nanoscience. Il s’agit de médicament de taille nanométrique. Le nanomédicament est composé de nanocapsule, de réseau de polymère et de nanosphère. Le nanomédicament permet surtout de cibler des cellules malades. Il existe trois générations de nanomédicament, à savoir la 1ère génération, la 2e génération et la 3e génération. Ces trois générations agissent différemment. Par ailleurs, même si la nanoscience se voit prometteur dans le domaine de la médecine, elle a certaines limites. Par exemple, les effets secondaires de la nanoscience ne sont pas encore maitrisés.